GLA est une association sénégalaise de protection de l’environnement créée par M. Abdou Bèye, environnementaliste. Au début, les activités de l’association étaient orientées seulement sur l’écologie urbaine. 


Mais à ce jour l’association s'est implantée dans le Delta du Saloum et essaie de développer des projets de conservation et de restauration de la biodiversité, la qualité de l'eau, les énergies propres , l'écohabitat , agro-écologie , l'éducation relatif à l'environnement et la permaculture. 


Green Line est une jeune association, elle ne bénéficie d’aucun finance extérieur, l’ensemble de ses actions sont financés sur fond propre.


Etant conscient des enjeux environnementaux, l’association mène de multiples actions de reboisements des places public en milieu urbain, lutte contre les feux de brousse, et l’installation de pépinières.


Vu que la capitale sénégalaise souffre d’un grand problème écologique. Green Line s’est lancé dans la création et la restauration d’espace vert. Durant ces campagnes plus de 15 quartiers ont pu en bénéficier.



Durant les mois de Décembre à Juin la forêt brûle au Sénégal mais particulièrement dans les régions de Tambacounda et de Kédougou.

Dans ce combat contre les feux qui dévastent la forêt, Green Line envoi son équipe de bénévole . Ainsi des centaines d’hectares de forêt sont sauvés tous les ans grâce à la communion de nos efforts.


La production des plantes en pépinière est une des plus importantes activités de l’association Green Line. 


Des milliers de sachets sont distribués avec du matériel de jardinage à des associations, groupements de jeunes et de femmes et à des particuliers. A travers les journées de remise de matériel, des séances d’éveil sont organisées sur les thèmes écocitoyenneté, environnement, entrepreneuriat, l’éducation 


L’association veut consolider ses actions en premier pour ensuite les étendre. L’association a pour ambition d’appuyer les activités génératrices de revenue en monde rural. Sachant qu’elles sont les bases d’un développement durable il est nécessaire d’encadrer les groupements de jeunes et de femmes que sont les acteurs de la pêche, de l’agriculture, l’apiculture… et de tant d’autres, à travers des sessions de formations. 

La création des emplois vert et la gestion communautaire des ressources naturelles s’avèrent être opportun. En vu de la restauration des forêts, Green Line veut s’appuyer sur l’installation des pépinières de sauvegarde quitte à produire puis reboiser des espèces d’arbre disparues et/ou en voie de disparition à cause de l’action de l’homme dans les zones cibles.